Les livres Des Lisières Commander Actualités Contact  Liens

Mentions légales et CGV

Les livres Des Lisières Commander Actualités Contact  Liens

Éditions des Lisières

8 place de la mairie

26110 Curnier

Mail : editionsdeslisieres (at) hotmail.com

Éditions des lisières

Gardienne en terre sauvage

de Lætitia Gaudefroy Colombot

De son expérience de bergère, Lætitia Gaudefroy Colombot fait partager mots, formes et couleurs. Ses tableaux, sensibles et poétiques, invitent le lecteur à la suivre dans un quotidien rythmé par la nature, où humilité et contemplation sont de mise. En ravivant dans un style à la fois singulier et contemporain la fraîcheur des origines, l'artiste offre, en toute simplicité, une expérience de la beauté.

L’autrice

Peintre et art-thérapeute, Lætitia Gaudefroy Colombot vit dans la Drôme. Elle est l'autrice de Bienvenue dans mon jardin et Mæstro parus en 2014 aux Éditions du Bon Pied.


72 pages - 13,5 X 20,5 cm

20 peintures et 20 poèmes

Collection Aphyllante

Couverture en typo plomb et linogravure de l'artiste

sur Hahnemühle Bamboo 265 g/m², papier intérieur Old Mill 150 g/m²


isbn 979-10-96274-00-0


Prix : 20 euros

Commander


Le tirage limité

4 linogravures originales accompagnées de trois poèmes.

Impressions sur papier Velin d'Arches 160g/m² et bois de noyer, couverture Murillo 360g/m²

Tirage de 15 exemplaires numérotés signés.

Prix : 90€

Commander

Gardienne en terre sauvage de Laeticia Gaudefroy Colombot

Jours d'errance 109 haïkus de Seigetsu

Traduction, avant-propos de M. Kemmoku et P. Blanche

Préface de Nobuhiro Miyashita

Bilingue français-japonais


D'année en année

j'oublie la route du retour

Fleurs de l'An Nouveau


De la fin du Régime Tokugawa aux débuts de l’ère Meiji, un poète nommé Inoue Seigetsu (1822-1887) vagabonde de village en village dans la vallée d’Ina, province de Nagano, pendant près de trente ans. 1800 haïkus calligraphiés, remerciements aux hôtes qui lui prodiguèrent gîte, couvert et saké au cours de ces années d'errance, sont aujourd'hui les derniers témoins de la vie de Seigetsu.

Les 109 haïkus sélectionnés dans ce recueil – première publication en français du poète – dessinent par petites touches le portrait sensible d'un homme qui a tout abandonné pour vivre au rythme de la nature et de la poésie.


Les traducteurs

Né en 1952, Makoto Kemmoku est décédé en 2013. Professeur de littérature japonaise, il a consacré une grande partie de sa vie à la traduction de haïkus en français, en collaboration avec d'autres auteurs dont, notamment, Patrick Blanche (plusieurs volumes consacrés à « Hiroshima et Nagasaki après la bombe atomique », etc.), Dominique Chipot (Du rouge aux lèvres. Haïjins japonaises et Seigneur ermite. L'intégrale des haïkus de Bashô aux éditions de la Table Ronde (2008 et 2012), etc.), Alain Kervern (Portrait d'un moineau à une patte, recueil de 100 haïkus d'Ozaki Hôsaï, Folle Avoine, 1991, etc).

Né en 1950 dans un village du Nord, Patrick Blanche vit aujourd'hui en Provence où il se consacre à la peinture et à l'écriture. Il a réalisé plusieurs traductions de haïkus, pour la plupart avec Makoto Kemmoku. Ce dernier a traduit en japonais 401 de ses haïkus, parus sous le titre Si léger le saule aux éditions Michitani à Tokyo. Dans Haiku, cet autre monde (éditions La Table Ronde, 2009), Patrick Blanche a traduit 817 tercets de l'auteur américain Richard Wright. Plusieurs de ses ouvrages ont également été publiés aux éditions du Bon Pied.


88 pages - 13,5 X 20,5 cm

Collection Aphyllante
Couverture en typo plomb et linogravure sur Freelife Kendo 250g/m², 100 % recyclé, papier intérieur Arcoprint Milk 85g/m²

isbn 979-10-96274-02-4


Prix : 17 euros

Commander

Au nom du Nord, du Sud, de l'Est et de l'Ouest

d'Alain Nouvel


« Quel Nord, quel Orient ? Vers où s’orienter ? Où vivre et où aller ? Et comment ? Nous, Occidentaux post-modernes, nous sommes désormais déboussolés. Pourtant, chaque village, chaque ferme, posés sur ces versants, nous disent: « Tous les chemins ne conduisent pas à Rome. Il en est quelques-uns qui ne mènent qu'à moi. » Comme un boulanger travaille sa pâte, rends comestible l'or des mots, la fleur de leur farine, pétris-la et cuis-la, laisse-la gonfler peu à peu, qu'elle lève et devienne succulente et nourrissante à la fois. »

Dans ce recueil de sept nouvelles, Alain Nouvel charme le lecteur par sa langue fertile et musicale; il l'entraîne à sa suite dans des contrées à la lisière de l'imaginaire et du réel. Érudite et onirique, l'écriture d'Alain Nouvel est pleine de questionnements et de fantaisie.

Déboussolant et délicieux !

L’auteur


Diplômé de lettres modernes, Alain Nouvel a enseigné la langue française en lycée et université à Aix-en-Provence mais aussi en Guadeloupe et en Chine où il se mit à écrire abondamment. Dès 1998, il publie six titres de poésie et nouvelles (Trois noms hermaphrodites, Octave Lamiel, dépuceleur suivi de Édouard et Alfred au val de l’eau, Histoires d’ISLES, Contre-Voix, Mots animés et Maux animaux) aux éditions L’instant perpétuel. En 2019, il publie à La Chimère, Anton qui fait suite à Au nom du nord, du sud, de l’est et de l’ouest. Très actif sur la toile, il a publié plusieurs de ses textes sur des sites de poésie, sur Facebook, etc.


96 pages -13,5 X 20,5 cm

Collection Coléoptère
Couverture en typo plomb et linogravure, papier couverture et intérieur Arcoprint edizioni

isbn 979-10-96274-01-7


Prix : 16 euros

Commander

Au nom du nord, du sud, de l'est et de l'ouest d'Alain NOuvel

Verte et les oiseaux de Pinar Selek

Traduction du turc de Lucie Lavoisier


Verte et sa grand-mère parlent le langage des oiseaux…

Si c’est un miracle pour les humains, c’est un désastre pour les volatiles ! Les humains qui prennent déjà tant de place vont-ils par ce nouveau pouvoir étendre encore leur empire ? Pour les oiseaux c’est le branle-bas de combat…

Premier conte pour enfants de Pinar Selek traduit en français, Verte et les oiseaux est un conte initiatique, un hymne à la liberté, à l'amitié et à la sobriété… joyeuse bien sûr !

Indicatif : dès 8 ans.


L'autrice

Née en 1971 à Istanbul, Pınar Selek est une sociologue, militante antimilitariste féministe et écrivaine turque, vivant en exil en France depuis 2011. Quatre de ses livres ont été publiés en français, Loin de chez moi... mais jusqu'où ? aux éditions iXe en 2012, La maison du Bosphore, son premier roman, aux éditions Liana Lévi en 2013, Service militaire en Turquie et construction de la classe de sexe dominante. Devenir homme en rampant, à l'Harmattan en 2014 et Parce qu'ils sont arméniens, chez Liana Lévi en 2015. Un entretien avec Guillaume Gamblin est sorti aux éditions Cambourakis en 2019 sous le titre L’insolente. Six de ses contes ont été publiés en Turquie.

Le site de Pinar Selek : ici


L'illustratrice

Née en 1982, Elvire Reboulet est l'autrice de trois livres aux éditions du Bon Pied, Carotte qui es-tu ?, Tristan, Gaïa, et l'illustratrice de Pour toi, Le slip de mon père et Yonige.


64 pages - 13 X 19,5 cm

Collection Pinson des arbres

Couverture en typo plomb et linogravure sur Materica kraft 180g/m² recyclé, papier intérieur Freelife Vellum 120g/m² recyclé

isbn 979-10-96274-03-1


Prix: 15 euros  

Commander



Brouillons amoureux de Souad Labbize

Bilingue français-arabe

Traduction en arabe de Mais-Alrim Karfoul & Souad Labbize


A travers ses Brouillons, Souad Labbize cisèle sa langue d’exil pour dire l’universel du sentiment amoureux. Traduits avec l’aide de son amie Mais-Alrim Karfoul, poète syrienne, ses poèmes deviennent offrande à la langue maternelle, comme une caresse après la dispute.


Tes mains sont un bocal

de bonbons mœlleux

je suis l’enfant

derrière la vitrine

يداكِ وعاءُ 
حلوى طريّة 
و أنا الطفلة
خلفَ واجهةِ المتجر



L’autrice

Souad Labbize a vécu à Alger et à Tunis avant de s’établir à Toulouse. Elle est l’autrice de recueils de poésie (Une échelle de poche pour atteindre le ciel chez Al Manar, Je rends grâce à l’@ chez les Écrits 9, tous deux avec la complicité d’Ali Silem, Je franchis les barbelés chez Bruno Doucey), d’un récit (Enjamber la flaque où se reflète l’enfer chez iXe) et d’un roman (J’aurais voulu être un escargot aux Lisières).Elle est également traductrice.


10,6 x 20,3 cm - 64 pages

Collection Hêtraie

28 poèmes sur Munken Print 1.8 White 115g/m2

Couverture imprimée aux plombs mobiles sur papier Murillo Senape 190 g/m2 avec linogravure originale d’après un dessin de

Marion Freyre https://marionfreyre.fr

isbn 979-10-96274-05-5


Prix : 12 €

Commander

Terres de femmes / Terre di donne 12 poètes corses

sous la coordination d’Angèle Paoli

Bilingue français-corse


« Depuis les micro-régions de Corse, des voix de femmes traversent les terres poétiques insulaires. Portée par un lyrisme empreint de nostalgie, la mémoire explore toute la palette de l’intime. Paroxysme et incandescence des sentiments occupent tout l’espace dans la composition des poèmes de ce nouveau recueil. » Angèle Paoli


Instant d’éternité à l’aube du voyage

Écrire c’est incarner la parole éphémère

De nos dieux immortels, c’est laisser un message

Une esquisse infidèle, inscrite dans la poussière.


Nul ne sait que je suis étrangère.


Attimu d’eternità à l’alba di u viaghju

Scrive ghjè incarnà a parola sventulata

Di i nostri Dii immurtali, ghjè traccià un missaggiu

Una prova ingannadora, stampata indè a fulena.


Chì nimu un la sà chì eiu sò a straniera.


extrait de L’autre / L’altra

de Catherine Getten-Medori

avec l’aimable autorisation des éditions Arzilla


Les autrices

Marianghjula Antonetti-Orsoni, Marianne Costa, Patrizia Gattaceca, Annette Luciani, Danièle Maoudj, Catherine Medori, Anne Marguerite Milleliri, Angèle Paoli, Isabelle Pellegrini-Alentour, Hélène Sanguinetti, Lucia Santucci, Marie-Ange Sebasti

Les traducteurs

Ceccè Ferrara, Stefanu Cesari, Don Antoine Luciani, Patrizia Gattaceca, Angèle Paoli, Lucia Santucci


10,6 x 20,3 cm - 80 pages

Collection Hêtraie

12 poètes/12 poèmes sur Munken Print 1.8 Cream 90g/m2

Couverture imprimée aux plombs mobiles, avec linogravure originale sur papier Murillo Castagna 190 g/m2

isbn 979-10-96274-04-8


Prix : 12 €

Commander

Le soleil en miettes de Jean Féron


Le soleil en miettes

sous le tilleul.

Le raccommoder ?


Certains connaissent Jean Féron pour sa poésie – pour adultes ou pour enfants –, d’autres pour ses livres d’artistes, ses textes de chansons, son théâtre radiophonique ou son opéra-jazz... Le soleil en miettes nous fera découvrir ses haïkus. Réunis et présentés par Thierry Cazals, ils seront accompagnés de 5 illustrations d’André Lemonnier, son ami de toujours et par les souvenirs et haïkus de Dominique Féron.


L'auteur...

Né en 1935 dans la Creuse, enseignant en région parisienne, Jean Féron s’occupa aussi d’un atelier d’écriture et de reliure « Au pied de la lettre » avec sa compagne Dominique. Poète discret, il est l’auteur de Épouvantails (éd. de l’arbre), La Hulotte n’a pas de culotte (éd. Cadex) mais aussi de livres d’artistes (Fenêtre, Taupinières, Une plume de geai, Qui vivra verres aura, Qu’as-tu vu ? (poèmes accompagnant des dessins d’André Lemonnier), Chapitô (éd. La Regondie)). Parallèlement, nombre de ses haïkus sont parus dans diverses anthologies ainsi que dans la revue de l’Association Française de Haïku, Gong.


...et ceux qui l'accompagnent

Né en 1962, Thierry Cazals écrit et publie des contes, de la poésie, des haïkus (des essais sur le haïku également), des livres pour adultes et enfants.

Dominique Féron était la compagne de Jean Féron. Elle a continué à faire vivre l'Association "Au Pied de la Lettre" créée avec Jean jusqu’en 2020.

Né en 1937, André Lemonnier est peintre et plasticien-coloriste.


10,5 x 15 cm - 96 pages

collection Aphyllante

L’homme qui creuse : introduction de Thierry Cazals,

Je me souviens : hommage de Dominique Féron,

131 haïkus sur Freelife Vellum 120g/m²

Couverture souple à rabats illustrée d'un dessin d'André Lemonnier (papier Old Mill 190 g/m²)

Impression offset noir (avec 4 dessins d’André Lemonnier imprimés en quadrichromie et encartés)

isbn 979-10-96274-06-2


Prix  : 15 €

Commander


Être paysans ensemble

1960-1990 : Une page de l’histoire du syndicalisme paysan dans la Drôme

Ouvrage dirigé par Pierre-Antoine Landel et Jacques Liotard


De 1960 à 1990, le syndicalisme agricole drômois a été mené par un groupe de militants paysans motivés par l’engagement collectif. Trente ans plus tard, à partir de leurs récits, ils affirment l’efficacité des luttes pour répondre aux problèmes des agriculteurs, mais aussi pour redonner du sens au métier de paysan.


Les auteurs-coordinateurs

Pierre-Antoine Landel est enseignant-chercheur en géographie et aménagement à l'Institut de Géographie Alpine à Grenoble. De 1980 à 1983, il a été animateur à la FDSEA de la Drôme.

Jacques Liotard a été agriculteur à Crest durant plus de 45 ans et leader syndical durant de nombreuses années. Il a été un de ces militants paysans témoins.


15 x 22 cm - 192 pages

collection Ortie

isbn 979-10-96274-07-9


Prix : 20 €

Commander


Seule elle chante d'Aya Mansour

Bilingue français-arabe

Traduit de l'arabe (Irak) par Souad Labbize


Embouteillage

Et que ferons-nous

du vide résiduel

au coin de nos cerveaux

eh bien nous construirons des camps

pour les réfugiés

et nous les prierons d’y demeurer

pour l’éternité


Humour noir et horreur. À la fois surréaliste et politique, la poésie d’Aya Mansour est le témoignage poétique puissant d’une jeune femme qui a grandi dans la guerre. « J’écris depuis l’enfance pour évacuer de ma tête vers le poème les cadavres, les larmes et les paysages de désolation. L’écriture est ma tentative pour sauver les morts, les ressusciter. »


L'autrice

Née en 1992, Aya Mansour vit à Bagdad. Diplômée des sciences de l’éducation, elle est poète et journaliste (notamment pour les magazines Shabaka et Yalla). Activiste démocrate et féministe très suivie sur les réseaux sociaux, ses deux recueils de poèmes chez ASP (2014) et Dar Sutour (2017) ont atteint les premières places de la liste des best-sellers pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA).


10,5 x 20,3 cm - 72 pages  

collection Hêtraie

Couverture souple à rabats (papier Murillo Fabriano 190 g/m2) imprimée aux plombs mobiles, avec linogravure originale d’après un dessin de Marion Freyre https://marionfreyre.fr

isbn 979-10-96274-08-6

Prix  : 12 €

Commander

Un homme avec une mouche dans la bouche d’Ali Thareb

Bilingue arabe-français

Traduit de l’arabe (Irak) par Souad Labbize


Ils se moquaient tout le temps de moi

parce que je n’avais pas de cartable

portais des vêtements usagés

m’endormais pendant les cours

parce que mon père ne priait pas

et la maison que nous habitions

était petite et lugubre

parce qu’une fois aussi j’ai dessiné

sur le dos de ma mère une fenêtre

qui donnait sur nulle part


Habiter en poète un monde en guerre, c’est ce que fait Ali Thareb corps et âme. Né en 1988 peu après la fin de la guerre Iran-Irak, la poésie est pour lui vitale. « La poésie me permet de me sauver et d’essuyer, ne serait-ce qu’un petit peu, le sang qui coule sur ma vie. En tant que membre de la Milice de la Culture, j’attire l’attention à travers mes textes, sur le lieu du crime, sur le sang. J’essaie constamment d’ouvrir notre mort quotidienne avec toutes ses facettes, sur les limites du mot, le mot qui pousse non pas comme une rose mais comme une balle. »


L’auteur

Né en 1988 peu après la fin de la guerre Iran-Irak, Ali Thareb a grandi et vit à Babel en Irak. Poète et performer, il fait partie d’un collectif de poètes, la Milice de la Culture. Il a publié en 2015 un recueil de poésie aux éditions Akad (Londres), puis deux en 2016 et 2017 aux éditions Makhtootat (Ryswick, Pays-Bas) Une anthologie avec la Milice de la Culture est également parue chez cet éditeur.

En sélection pour le Prix des Découvreurs 2018-2019  : https://lesdecouvreurs2.blogspot.fr/2018/05/selection-2018-2019-du-prix-des.html


13,5 x 20,3 cm - 64 pages

Couverture à rabats imprimée aux plombs mobiles

isbn 979-10-96274-09-3


Prix : 12 €

Commander


Autoportrait aux siècles souillés de Michael Wasson

Bilingue anglais-nimíipuu / français

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Béatrice Machet


Jeune auteur amérindien, membre de la tribu nimíipuu (Nez-Percé), Michael Wasson a grandi sur une réserve située dans l’état d’Idaho ; il vit aujourd’hui au Japon. " Concerné par la préservation de la langue de ses ancêtres, il ne craint pas de l’utiliser dans ses poèmes. En tant que Nez-Percé, Michael Wasson est un descendant des gens qui ont suivi Chef Joseph dans sa fuite vers le Canada pour ne pas avoir à traiter avec les blancs, pour échapper au parcage sur une réserve. Dans ses poèmes, il amène le lecteur à des allers-retours entre monde du mythe et réalité contemporaine, entre histoire globale et biographie ; invitation à naviguer dans le monde intérieur d’un auteur, dans une histoire privée offerte à sa dimension universelle et toujours accompagnée de récits traditionnels qui aident à comprendre qui l’on est, d’où l’on vient, où l’on doit aller. " (extrait de l'introduction de Béatrice Machet)


L’auteur

Michael Wasson est l’auteur de This American Ghost – ce fantôme américain (YesYes Books, 2017), qui a reçu le prix Vinyl 45 de la plaquette en 2016. Ses poèmes ont été publiés dans plusieurs magazines et ouvrages anthologiques. Il a reçu le prix Adrienne Rich en 2017, le prix de la Fondation nationale des arts et des cultures des artistes autochtones en 2018 et le Prix Ruth Lilly and Dorothy Sargent Rosenberg en 2019. Il est nimíipuu, c’est-à-dire Nez Percé, a grandi sur une réserve située dans l’état d’Idaho et vit aujourd’hui au Japon.

La traductrice

Béatrice Machet est l’autrice de quatorze recueils de poésie en français, de trois en anglais ainsi que de nombreux livres d’artistes. En tant que traductrice, elle a traduit plus de trente auteurs Indiens d’Amérique du Nord

contemporains (dans des anthologies de poésie, chez l’Amourier (2000), RAP éditeurs (2013) et ASM Press (2015), Wâllada (2018)). Elle est également l’autrice de traductions de poètes publiés aux éditions de l’Attente (Diane Glancy),

Voix (Joseph Bruchac), Wigwam (Maurice Kenny) et de nombreux dossiers relatifs aux auteurs Native American dans des revues littéraires. Elle vit entre le Var et les États-Unis. En 2020 elle traduit la poète anishinaabe Kimberly Blaeser avec Résister en dansant / Ikwe-niimi : Dancing Resistance aux éditions des Lisières et la poète lakota Layli Long Soldier avec Attendu que aux éditions Isabelle Sauvage.


13,5 x 20,3 cm - 104 pages

Couverture souple à rabats imprimée aux plombs mobiles sur Freelife Kendo 250 g, intérieur sur Munken print cream 90 g

isbn 979-10-96274-10-9


Prix : 18 €

Commander

Jack Kerouac et le haïku — Itinéraire dans l'errance

de Bertrand Agostini et Christiane Pajotin

Illustré par Jean-Yves Roy

Le haïku est un pan peu connu de l’œuvre de Kerouac. Cette étude (réédition revue et augmentée d’une édition épuisée de 1998) de Bertrand Agostini (traducteur du Livre des haïku édité à La Table ronde ) et Christiane Pajotin qui nous fera découvrir Kerouac sous un autre angle est également une très belle introduction à la voie du haïku.

Ouvrage illustré par des dessins à l’encre de Jean-Yves Roy.


Les auteurs

Bertrand Agostini est professeur de communication interculturelle à ICN Business School, Nancy. Il est l’auteur d’une thèse sur Jack Kerouac soutenue en 1991. En 2006, il a traduit et préfacé le Livre des haïku de Jack Kerouac aux éditions de la Table ronde. Il est également l’auteur de nombreux articles, notamment sur les haïku de Kerouac et sur l’histoire du haïku en France. Certains de ses poèmes figurent dans Chevaucher la lune, Anthologie du haïku contemporain en français, sous la direction d’André Duhaime (2001).

Linguiste, Christiane Pajotin a enseigné la sémiologie, la communication interculturelle et scientifique dans des écoles d’ingénieurs. Elle a assuré le cours supérieur de langue française au Centre International d’Etudes Françaises à l’UCO d’Angers et animé des modules universitaires de formation sur l’argumentation, les représentations mentales et la créativité, objet de communications dans plusieurs colloques et revues. Elle a, par ailleurs, animé de nombreux ateliers d’écriture.


L’illustrateur

Coureur de fond, amateur de serres exotiques, Jean-Yves Roy s’est particulièrement illustré avec ses carnets : Every dog has its day, 2013, Mes collages soulagent, 2014, The mysteries of love, 2015, Trombines de trombonistes, 2016, Rebecca, Rachel, Judith 2017. Et depuis longtemps un dessin par jour jusqu’à la fin de ses jours.


13,5 x 20,3 cm – 120 pages

Essai – Étude littéraire

Collection Aphyllante

Couverture souple à rabats sur Materica 250 g

isbn 979-10-96274-12-3


Prix  : 14 €

Commander

Chant de l'étoile du nord — Carnet

d'Iboshi Hokuto (1901-1929), poète aïnou

Bilingue français / japonais

Traduction de Fumi Tsukahara et Patrick Blanche

Préface de Gérald Peloux


La petite voix

de cet insecte qui crie

ne serait-ce pas

ma propre voix qui s’élève

lorsque je songe à mon peuple


Première traduction française d’un poète aïnou, le Carnet d’Iboshi Hokuto est le témoignage poétique d’une lutte pour la reconnaissance d’un peuple. Premiers habitants de l’île d’Hokkaïdo annexée au Japon en 1869, les Aïnous (terme signifiant « les hommes », « les êtres humains ») ont dû attendre 2008 pour que l’état japonais reconnaisse leur statut d’autochtones. Avec beaucoup d’humour et parfois d’amertume, celui que l’on appela le Takuboku des Aïnous, nous conte à travers ses tankas (133) et quelques haïkus (21), les vicissitudes de sa vie et de son peuple. Refusant la soumission à la langue et à la culture dominantes, Iboshi Hokuto fera de sa courte vie un appel à la dignité et œuvre de résistance.

L’auteur

Né en 1901, Iboshi Hokuto fait partie des pionniers (avec Batchelor Yaeko et Moritake Takeichi) d’une littérature moderne aïnoue en langue japonaise. Auteur de poésie, d’essais, de contes et d’un journal, il vivra de petits boulots et luttera jusqu’à sa mort en 1929 pour la dignité de son peuple.

Les traducteurs

Professeur à l’Université de Waseda, directeur du Musée Aizu, spécialiste du dadaïsme et de Tristan Tzara, Fumi Tsukahara est le traducteur officiel de l’œuvre de Baudrillard.

Peintre et poète, Patrick Blanche a réalisé plusieurs traductions de haïkus, pour la plupart avec Makoto Kemmoku (dont les Jours d’errance de Seigetsu parus aux éditions des Lisières en 2016). Dans Haiku, cet autre monde (éditions La Table Ronde, 2009), Patrick Blanche a traduit 817 tercets de l’auteur américain Richard Wright.


88 pages - 13,5 X 20,5 cm

Collection Aphyllante

Couverture sur Freelife Kendo 250g/m², 100 % recyclé

Papier intérieur Arcoprint Milk 85g/m²

isbn 978-10-96274-13-0


Prix : 17 euros

Commander

#Jack

J'aurais voulu être un escargot de Souad Labbize

Roman


« Lis mes paroles, puissent-elles éclairer le présent, l’insondable exil, le mien, le tien. Écoute l’histoire de celle qui t’écrit dans une langue volée, dûment héritée d’un long viol, d’une spoliation de cent ans.» Dans la touffeur de la médina, une fillette se livre. Au milieu des odeurs d’épices et de fleur d’oranger, bercée par le souvenir de la voix mélodieuse du muezzin disparu et les notes du guembir, portée par les figures mythiques de trois femmes rebelles, la fillette sans nom se demande comment devenir une femme libre dans une société tentée par l’enfermement, comment échapper à ses prédateurs.« Écrire est la solution, dit-elle. L’écriture est apaisement pour celle dont la voix ne porte pas loin ». Pas loin ? Mais puissante...

Souad Labbize offre ici une œuvre singulière et importante de la littérature maghrébine.


L’autrice

Souad Labbize est l’autrice de recueils de poésie (Une échelle de poche pour atteindre le ciel chez Al Manar, Je rends grâce à l’@ chez les Écrits 9, tous deux avec la complicité d’Ali Silem, Je franchis les barbelés chez Bruno Doucey), d’un récit (Enjamber la flaque où se reflète l’enfer chez iXe) et d’un roman (J’aurais voulu être un escargot aux Lisières). Elle est également traductrice et a établit en 2018 une anthologie de 95 poètes de la nouvelle poésie arabe dans la collection Bacchanales de la Maison de la poésie Rhône-Alpes. Elle a également traduit les recueils des poètes irakiens Aya Mansour, Ali Thareb, Fadhil Al-Azzawi et Salpy Baghdassarian aux éd. des Lisières.


13,5 x 20,3 cm - 224 pages

Collection Coléoptère

Couverture souple à rabats sur Sirio Color Denim 290 g

Intérieur sur Munken print cream 80 g

Linogravure de couverture de Maud Leroy d'après un dessin

d'Annie Kurkdjian (www.anniekurkdjian.com )

isbn 979-10-96274-15-4


Prix : 18 €

Commander


ouvrage publié avec l'aide de  



Faiseur de miracles de Fadhil Al-Azzawi

Bilingue arabe / français

Traduit de l’arabe (Irak) par Souad Labbize


Faiseur de miracles, recueil d’une cinquantaine de poèmes choisis par l’auteur et traduits par Souad Labbize, est la première publication en français du grand Fadhil Al-Azzawi. Audacieuse, facétieuse, s’inscrivant dans un registre fantastique tout en se jouant des mythologies qu’elles soient orientales ou occidentales, la poésie de Fadhil Al-Azzawi ne cesse d’interroger le monde avec humour et lucidité.


L’auteur

Dans le monde arabe, Fadhil Al-Azzawi est célébré comme l’un des auteurs les plus importants de sa génération. Fondateur de la revue littéraire Shi’r 69 (Poésie 69, interdite dès le quatrième numéro), il est l’un des principaux poètes expérimentaux de langue arabe. Appartenant à la génération d’avant-garde des années soixante en Irak, il a joué un rôle déterminant dans l’innovation poétique irakienne. Né en 1940 à Kirkuk (Irak), Fadhil Al-Azzawi s’est exilé en Allemagne en 1977. Après trois ans de prison sous la dictature du Baath, il reprit l’université pour valider son doctorat. Il a publié une dizaine de recueils de poésie, des romans (traduits en anglais et en allemand), des essais et a traduit en arabe des auteurs allemands et anglophones (Robert Musil, Hans Magnus Enzensberger et Christian Morgenstern). Fadhil Al-Azzawi a également longtemps travaillé comme journaliste indépendant pour plusieurs magazines littéraires. Il vit aujourd’hui à Berlin. Son oeuvre est traduite dans une dizaine de langues.

En sélection pour le Prix des Découvreurs 2019-2020  :

https://lesdecouvreurs2.blogspot.com/2019/05/nous-contenter-de-ce-discret-miracle.html

13,5 x 20,3 cm - 152 pages

Couverture souple à rabats sur Savile Row Tweed 200 g

Intérieur sur Arcoprint edizioni 100 g

isbn 979-10-96274-16-1


Prix : 19 €

Commander


ouvrage publié avec l'aide du              


et de

Ma terre ensemencée / Seeds in my ground

de Jean Paira-Pemberton

Bilingue anglais / français

traduit en français par l'autrice et Catherine Piron-Paira


Ma terre ensemencée / Seeds in my ground est un recueil de poèmes écrits par Jean Paira-Pemberton entre 1955 et 2017. Dans une langue à la fois simple et ample, une vie de femme est offerte en partage. La sélection des poèmes a été établie par l'autrice avec l'aide de sa fille Catherine Piron-Paira. Celle-ci l'a également aidée à la traduction des poèmes en français. L'ensemble est divisé en six parties correspondant à des chapitres de vie de Jean.

Un bijou à (faire) découvrir…


L'autrice

Jean Paira-Pemberton est née en 1930 dans une ferme du Cheshire à Sandbach en Angleterre. Elle a fait des études de littérature française en Angleterre, puis est venue à Strasbourg comme lectrice d'anglais à la faculté des Lettres en 1955. Passionnée de linguistique, de phonétique et de psychanalyse, elle y a enseigné sa langue maternelle pendant une quarantaine d'années. L'écriture l'a toujours accompagnée. Une partie de ses poèmes a été réunie par la revue Ranam de L'Université de Strasbourg sous le titre Selected Poems et publié en 2010.

Parmi les poètes qui l'ont inspirée et marquée se trouvent Shakespeare, John Clare, John Donne, J.M. Hopkins et Geoffroy Summerfield.

La traductrice

Catherine Piron-Paira est conteuse et musicienne. Elle a mis en musique avec Sylvain Piron les poèmes de Jean. Plus d’infos ici.


13,5 X 20,3 - 136 pages

Collection Hêtraie

Couverture souple à rabats sur Murillo Nocciola 190g illustrée d'une linogravure d'Albane Mosser, intérieur sur Munken Print Cream 90g

isbn 979-10-96274-17-8


Prix : 18 euros

Commander


ouvrage publié avec l'aide de

CRA — 115 propos d'hommes séquestrés

Mathieu Gabard

préface de Jean-Pierre Siméon

« ça fait vingt-huit mois que je suis à la rue. J’ai déjà été enfermé au CRA et ils m’ont relâché, vu que je suis papa. Mais là, le juge il veut pas. Il faut une attestation d’hébergement. Mon oncle doit m’envoyer un fax pour attester de mon hébergement, mais ça fait trois heures que je demande et ils me donnent pas le numéro du fax. J’ai le recours lundi. Il faut que je l’aie pour lundi. Je sais pas quoi faire, ils me disent « attends, attends ». J’attends mais ils me donnent rien, ça m’embête de dire ça, j’aime pas ça, mais j’ai l’impression d’être un animal »

Sur la base d’entretiens réalisés en Centres de Rétention Administrative (CRA) entre 2016 et 2019, Mathieu Gabard donne voix à des hommes séquestrés et à leurs familles.

« Il y a le grand bavardage des paroles autorisées,légitimes, sérieusement officielles ou gentiment distrayantes, qui ne disent rien, et il y a les paroles qu’on va lire, empêchées, interdites, sans oreilles, qui disent tout. Elles ne racontent pas, ne décrivent pas, ne commentent pas le réel, elles sont le réel. Ordinairement empêché et sans voix. Pour une fois vous allez entendre le réel parler. La preuve : nul lecteur n’en sortira indemne.» Jean-Pierre Siméon

L'auteur

Mathieu Gabard fait partie de l’anthologie 2019 des jeunes poètes, Génération poésie debout au Temps des cerises; en 2017 il a publié aux éditions Albache un recueil de poèmes Les Trains crient plus fort que les aigles et dans l’ouvrage collectif Cactus Calamité. En 2020 sort La Fleur du monde au Chant des voyelles. Il visite des personnes en CRA (Centre de Rétention Administrative) depuis 2015 et transmet avec Pierre Bertrand leurs propos dans une lecture-performance, En attendant, les avions décollent.


Prix René Leynaud 2020


12 X 18 - 132 pages

Collection Ortie  

Couverture souple sur Materica Clay 250g intérieur sur Munken Print

isbn 979-10-96274-14-7

 

Prix : 12 euros

Les Lisières reversent les bénéfices de ce livre à l’association Voies Libres Drôme

Commander

La musique du vent de Lætitia Gaudefroy Colombot


Ondée fertile

lever avant l’astre

col embrumé

perle d’eau

la pluie s’est arrêtée

le calme s’invite

saisir l’instant

la musique du vent


Après Gardienne en terre sauvage, Lætitia Gaudefroy Colombot nous invite à saisir la musique du vent. Poésie et linogravure au pays des ramières et des simples.

L'autrice

Peintre et art-thérapeute, Lætitia Gaudefroy Colombot vit dans la Drôme. Elle est l’autrice de Bienvenue dans mon jardin et Mæstro parus en 2014 aux éditions du Bon Pied et de Gardienne en terre sauvage paru en 2016 aux éditions des Lisières.

48 pages - 10,5 X 15 cm

Collection Aphyllante

Couverture à rabats sur Marcate Marina 180g/m²

illustrée d'une linogravure originale de l'artiste

Papier intérieur Freelife Vellum 100g/m²

isbn 979-10-96274-11-6


Prix : 12 euros

Commander

Un baiser au ciel / Mi beso de Citlali

Bilingue français-espagnol

 

Glaneuse d’histoires, Citlali met en mots et en linos celles que lui racontait sa grand-mère mexicaine. Ce baiser de papier garde entre ses pages la mémoire céleste des ancêtres aztèques, histoires, recettes et premiers poèmes transmis comme on partage un bon plat...

A partir de 10 ans.

L'autrice

Née au Mexique, Citlali a quitté le pays toute petite pour venir vivre en France. Elle traverse le plus souvent possible la grosse « flaque » de l’Atlantique pour retrouver les goûts, les couleurs, le soleil, la poussière du pays... Le reste du temps elle travaille dans l’atelier collectif des Ramettes à Rennes. Elle y dessine, grave, découpe, écrit et éparpille des tas de petits livres porteurs d´histoires.

Son site : http://citlali.ultra-book.com/

 

28 pages - 10,5 X 15 cm  

Collection Pinson des arbres

Couverture à rabats imprimée aux plombs mobiles sur Materica Terra Rossa 190g/m² et illustrée d'une linogravure originale de l'artiste

isbn 979-10-96274-18-5


Prix : 8 euros

Commander

NU de Felip Costaglioli

 

Dans ce texte à la fois âpre et doux, l’enfant nu de Felip Costaglioli court vers sa liberté, celle des mots, celle du corps. Langue et cœur réunis dans un même élan, un même souffle : par-delà les blessures, célébrer l’esprit d’enfance.


L'auteur

Né en 1964, Felip Costaglioli voyage depuis toujours entre plusieurs pays, plusieurs cultures, plusieurs langues. Par le travail de l’écriture, il tente de tisser des forces que certains disent contraires. Il aime ce qui est hybride.

Nu est son vingt-deuxième ouvrage de poésie. Il a aussi publié à l’Arrière-Pays, la Margeride, La Breu, Serge Chamchinov, Vincent Rougier, la Boucherie Littéraire, Apeiron, l’Atelier du Hanneton, Imprévues ainsi qu’en revues.

 

84 pages - 10,5 X 15 cm

Couverture à rabats imprimée aux plombs mobiles sur Woodstock blue intenso 225g/m² et illustrée d'une linogravure originale de Laetitia Gaudefroy Colombot

isbn 979-10-96274-19-2


En sélection pour le Prix Copo 2021


Prix : 12 euros

Commander

Quarante cerfs-volants de Salpy Baghdassarian

Bilingue français-arabe

Traduit de l'arabe (Syrie) par Souad Labbize


Un cerf-volant amoureux

d’un avion de guerre

comment est-ce arrivé

طائرة ورقيّة

تعشق طائرة حربيّة

كيف فعلنا هذا الأمر

À travers ces Quarante cerfs-volants, quarante petits tableaux empreints de simplicité et de dérision, portés par un vent de liberté, Salpy Baghdassarian évoque avec pudeur les violences qui ont traversé sa vie de femme.


L'autrice

Arménienne née à Alep, Salpy Baghdassarian a fui la guerre en Syrie et réside en France où elle continue à écrire en arabe et à traduire de l’arménien. Elle a remporté le second prix du concours de poésie sur MBC1 en 2010. Ses poèmes sont publiés dans de nombreux magazines littéraires et anthologies. Elle est également artiste peintre et a participé à des expositions collectives ou individuelles en Syrie, au Liban, au Canada et en France.


10,5 x 20,3 cm - 54 pages  

collection Hêtraie

Couverture souple à rabats (papier Murillo Fabriano 190 g/m2) imprimée aux plombs mobiles, avec linogravure originale d’après un dessin de Marion Freyre https://marionfreyre.fr

isbn 979-10-96274-20-8

Prix  : 10 €

 

Commander

Résister en dansant / Ikwe-niimi : Dancing Resistance de Kimberly Blaeser

Bilingue anglais-anishinaabemowin / français

Traduit de l’anglais (États-Unis) par Béatrice Machet

« Écrire n’est pas seulement produire un objet littéraire, pour un auteur indien c’est affirmer la survie (...) », et continuer à résister sur des terres où la question du colonialisme est toujours d’actualité. L’histoire et la résistance, la tradition et la nature, sont les deux pôles thématiques qui irriguent la poésie de Kimberly Blaeser, descendante de la nation Anishinaabe — deuxième plus nombreuse communauté indienne constituée de diverses tribus algonquiennes. Lyriques et narratifs, ses textes «rendent bien la complexité des héritages des Indiens d’Amérique plongés depuis plus de cinq cents ans dans une civilisation qui a cherché à les supprimer physiquement, culturellement et spirituellement. » (Béatrice Machet).

Pour les Amérindiens aujourd’hui, au-delà de tout folklore, préserver et faire vivre la danse, le chant, la communion avec la nature, tout art transmis de générations en générations, est à la fois une guérison et le socle pour la construction d’un monde plus juste.


L’autrice

Écrivaine, photographe et professeure, Kimberly Blaeser, est l’autrice de quatre recueils de poèmes. Élue poète de l’année en 2015-16 dans l’État du Wisconsin, elle enseigne l’écriture créative et la littérature indienne (Native American) à l’université de Milwaukee (Wisconsin) et participe au programme de maîtrise à l’Institut des Arts Amérindiens de Santa Fe (Nouveau Mexique). Son travail poétique et de fiction est largement diffusé dans des anthologies et traduit dans de nombreuses langues dont l’espagnol, le norvégien, le hongrois, l’indonésien. Elle est membre de la tribu Chippewa (branche de la nation Anishinaabe) du Minnesota et a été élevée sur la réserve de White Earth.


La traductrice

Béatrice Machet est l’autrice de quatorze recueils de poésie en français, de trois en anglais ainsi que de nombreux livres d’artistes. En tant que traductrice, elle a traduit plus de trente auteurs Indiens d’Amérique du Nord contemporains (dans des anthologies de poésie, chez l’Amourier (2000), RAP éditeurs (2013) et ASM Press (2015), Wâllada (2018)). Elle est également l’autrice de traductions de poètes publiés aux éditions de l’Attente (Diane Glancy), Voix (Joseph Bruchac), Wigwam (Maurice Kenny) et de nombreux dossiers relatifs aux auteurs Native American dans des revues littéraires.

Elle vit entre le Var et les États-Unis. En 2018 est parue sa traduction du jeune auteur Nez Percé Michael Wasson, Autoportrait aux siècles souillés, aux éditions des Lisières. En 2020 est également paru Attendu que, sa traduction de la poète lakota Layli Long Soldier aux éditions Isabelle Sauvage.


13,5 x 20,3 cm - 88 pages

Couverture souple à rabats imprimée aux plombs mobiles sur Freelife Kendo 250 g, intérieur sur Munken print cream 90 g

isbn 979-10-96274-21-5


Prix : 17 €

Commander


Ouvrage publié avec l’aide de

 





Rage / Rabia de Regina José Galindo

Bilingue espagnol-français

Traduit de l'espagnol (Guatemala) par Laurent Bouisset


À l’image de son travail d’artiste performeuse, la poésie de Regina José Galindo est crue, brute, viscérale. Son écriture radicale, reflet de la violence d’un continent, dénonce le sort réservé aux femmes et aux Indiens dans son «Guatemalade, malade, malade» en proie aux gangs après trente-six années de guerre civile. Rendre hommage et affirmer une résistance, c’est ce que construit par son travail artistique et poétique Regina José Galindo, avec rage et vitalité.


L'autrice

Regina José Galindo est une artiste plasticienne et poète guatémaltèque spécialisée dans le body-art. Son œuvre se caractérise par un contenu politique explicitement féministe. Elle a reçu le Lion d’Or de la meilleure jeune artiste à la Biennale d’art contemporain de Venise en 2005 et le prix du Prince Claus en 2011. En tant que poète, elle a publié au Guatemala Personal e Intransmisible (Fundación Coloquia, 1996) et Telarañas (Ediciones del Pensativo, 2015). Rage / Rabia est sa première publication en français (hors revues). Pour découvrir les différents aspects de son travail : www.reginajosegalindo.com


Le traducteur

Poète et traducteur, Laurent Bouisset a créé, avec le peintre guatémaltèque Erick González, le blog Fuego del fuego par le biais duquel il a diffusé en France les poèmes de Luis Miguel Hermoza (Pérou), Miroslava Rosales (Salvador), Vania Vargas (Guatemala), José Manuel Torres Funes (Honduras), Edu Barreto (Paraguay), Héctor Hernández Montecinos (Chili), Jonathan Ruiz (Mexique) et nombre d’autres auteurs d’Amérique latine traduits pour la première fois en français. Très actif dans l’univers des revues de poésie, il participe aux revues Teste et Fracas, et a publié son travail de passeur dans Nouveaux Délits n °58, numéro consacré exclusivement à la poésie guatémaltèque actuelle. Sa traduction des poèmes de Regina José Galindo, entre autres, a également donné lieu à L’ailleurs s’étend, ouvrage en collaboration avec le photographe Nicolas Guyot (Éditions Héliotropismes, 2017)


10,5 x 20,3 cm - 88 pages

Collection Hêtraie

Couverture souple à rabats imprimée aux plombs mobiles avec une linogravure sur Murillo 190g, intérieur sur Arena Bulk Natural 120g

isbn 979-10-96274-22-2


Prix  : 14 €

Commander






Lettres à Samira de Yassin Al-Haj Saleh

Traduit de l’arabe (Syrie) par Souad Labbize

Préface de Ziad Majed

Postface de Wejdan Nassif


À travers ses quinze Lettres à Samira, écrites entre 2017 et fin 2019, Yassin Al-Haj Saleh survit à l’absence. Dédiée à sa compagne Samira Al-Khalil enlevée en décembre 2013, cette correspondance dresse à la fois l’état des lieux d’un pays en proie à la dictature – et plus largement la situation géopolitique contemporaine – et le portrait de la femme aimée, de leur lutte commune pour la liberté et le respect des droits humains. Ce recueil de lettres permet de découvrir un couple hors du commun, et à travers cette histoire d’amour en temps de guerre, la réalité de la révolution syrienne, ses enjeux, ses questions. D’un abord plus simple que les analyses politiques précédemment publiées, ce livre ouvre des pistes pour comprendre l’épineuse « question syrienne ».


L’auteur

Écrivain et dissident syrien né en 1961 à Raqqa, Yassin Al-Haj Saleh a passé seize ans dans les geôles du régime Assad de 1979 à 1996. Après sa sortie de prison, il s’est imposé, selon Ziad Majed, « comme l’un des meilleurs écrivains politiques syriens et arabes ». Yassin Al-Haj Saleh a publié de nombreux ouvrages et écrit des articles notamment pour Al-Hayat newspaper, le journal de gauche égyptien Al-Bosla ou le journal en ligne syrien Al-Jumhuriya. En 2012, Yassin Al-Haj Saleh a reçu le Prix du Prince Claus, qui lui a été décerné pour rendre « un hommage au peuple syrien et à la révolution syrienne ».    À nouveau poursuivi par le régime pour son activité révolutionnaire, il s’est exilé en Turquie en 2013 peu avant que son épouse Samira Al-Khalil, elle-même militante infatigable, soit enlevée à Douma en décembre 2013 avec Wael Hamadeh, Nazem Hamadi et Razan Zaitouneh, défenseuse des droits humains et co-fondatrice des comités de coordination locaux de la révolution. Deux de ses livres ont été traduits en français: Récits d’une Syrie oubliée: Sortir la mémoire des prisons aux éditions Les Prairies Ordinaires en 2015 et La Question syrienne chez Sindbad Actes Sud en 2016. Un récit est paru en janvier 2021 chez Actes Sud : Par une espèce de miracle – L’exil de Yassin al-Haj Saleh de Justine Augier. Our terrible country, film documentaire de Ziad Homsi et Mohammad Ali Atassi (2014), suit son périple de Douma au nord de la Syrie.

Son site: www.yassinhs.com


13,5 x 20,3 cm - 118 pages

Collection Ortie

Couverture souple imprimée aux plombs mobiles sur Materica 250g, intérieur sur Arena Bulk Natural 90g

isbn 979-10-96274-23-9


Prix  : 17 €

Commander   (sortie le 5 mars 2021)


Ouvrage publié avec les aides de

« Dans ta longue et hermétique incarcération, peut-être que tu te demandes, Sammour, pourquoi je n’ai pas pu te venir en aide depuis tout ce temps. Tu as dû croire que j’allais pouvoir aider et voilà que trois ans et sept mois se sont écoulés et tu demeures otage. Nous sommes sans nouvelles l’un de l’autre. Je vais tenter de te répondre dans cette lettre et dans les prochaines. (...) Imaginons, Sammour, que tu réapparaisses et que tu veuilles savoir ce qui s’est passé pendant ta disparition. J’écris ces pages afin qu’elles servent à comprendre ce qui s’est passé. Tu les liras à la lumière de cette intention. »

Ces lettres « offrent aux lecteurs et lectrices des témoignages denses et très riches sur la vie, l’exil, l’écriture, l’amour, l’espoir et la perte. Sur l’état de la Syrie et ses sphères, une approche des questions humaines s’affranchissant des frontières territoriales ou linguistiques. » Ziad Majed

Mère éléphante de Fabienne Swiatly


L’enfance, l’adolescence, la mère malade et la découverte de son propre corps, le désir de liberté, la solitude

et la violence du quotidien. Trouver ses mots et dire la naissance d’une vocation : écrire.


L’autrice

Née en 1960 d’une mère allemande et d’un père polonais, Fabienne Swiatly cherche depuis toujours à

s’affranchir des frontières, à en explorer les lisières. Poésie, théâtre, nouvelles, romans, son œuvre

protéiforme est souvent l’objet de joyeux compagnonnages (photographiques, musicaux ou théâtraux).

Elle participe régulièrement à des résidences, des laboratoires, des lectures publiques et des rencontres.

Elle a publié entre autres aux éditions L’Amourier, La Fosse aux ours, Color Gang, Bruno Doucey, Clos

Jouve. Depuis dix ans, avec le Centre de la Création pour l’enfance de Tinqueux, elle anime la revue de

poésie contemporaine pour enfants : VA ! On peut également la lire sur son site : latracebleue.net.


68 pages — 10,5 x 15 cm

Couverture souple à rabats

imprimée aux plombs mobiles et illustrée d’une linogravure originale de Lætitia Gaudefroy Colombot sur Materica Clay 180 g

isbn 979-10-96274-24-6


Prix  : 11 €

Commander

Ma mère n’a pas eu d’enfant de Geneviève Peigné


Dans une langue vive et singulière, Geneviève Peigné interroge sa lignée, petite lignée dont elle est le dernier maillon. Plus qu’une considération sur la filiation, ce récit ouvre sur des questions profondément humaines telles que la reconnaissance, l’amour, la solitude ou l’extinction de l’espèce.


L’autrice

Geneviève Peigné vit en Bourgogne. Professeur de lettres, puis documentaliste, elle a enseigné en Pologne, aux Antilles et en Algérie.

Elle a publié, d’abord sous le nom de Geneviève Hélène, plusieurs livres érotiques, récits, roman, nouvelles, (éd. Jacqueline Chambon /Actes Sud) et deux livres aux éditions Virgile. Ensuite, sous son nom, de la poésie (Potentille, Atelier des Noyers), du théâtre (Solitaires intempestifs) et un récit, L’interlocutrice (Le Nouvel Attila). Elle a collaboré, pour des livres d’artistes, avec des graveurs et des peintres (Claude Stassart-Springer, Jean-Marie Queneau, Catherine Liégeois, Petra Bertram-Farille.) De 2009 à 2017, elle a co-organisé, à Bazoches-du- Morvan, le festival Samedi poésies dimanche aussi.


164 pages — 13,5 x 20,3 cm

Collection Coléoptère

Couverture souple à rabats imprimée aux plombs mobiles sur Freelife Kendo 250g

Intérieur sur Arena Rough Natural 90 g

isbn 979-10-96274-25-3

Prix : 18 €


Commander

Enfiler la chemise de l’aïeule de Souad Labbize

Bilingue français-arabe

Traduction en arabe de Dhia Bousselmi


Dans un même élan poétique, Souad Labbize convoque le pays d’enfance : Alger, la mère (Yemma) et son héritage : la langue maternelle, en chemin vers l’émancipation.


Je reviens rassasiée

m’attabler à la cantine

des mots de la mère

je cède le salé

au rempailleur de souvenirs

le sucré à la migraine


أَعودُ مُشْبعة

بِكلمات يَُّا

وَأَجلس فِ المَطْعم المَدْرسِّ

أتْرك الأَكل لِصَانِع الذِّكْرَيَات

وَالحلوِيَّات لِلصُّداع


L’autrice

Souad Labbize a vécu à Alger et à Tunis avant de s’établir à Toulouse. Elle est l’autrice de recueils de poésie (Une échelle de poche pour atteindre le ciel, éd. Al Manar, Je rends grâce à l’@, éd. Écrits 9, tous deux avec la complicité du peintre Ali Silem, Brouillons amoureux, éd. des Lisières, Je franchis les barbelés, éd. Bruno Doucey) et de récits (Enjamber la flaque où se reflète l’enfer, éd. iXe, J’aurais voulu être un escargot, éd. des Lisières et Glisser nue sur la rampe du temps, éd. Blast). Elle est également traductrice littéraire.


58 pages — 10,5 x 20,3 cm

Collection Hêtraie

Couverture souple à rabats sur Freelife Merida White 215 g illustrée d’une linogravure réalisée

d’après une œuvre d’Annie Kurkdjian (www.anniekurkdjian.com)

isbn 979-10-96274-26-0

Prix : 12 €


Commander